Emblème des Cotnoir
 
Nos armoiries
 
 

 


(Texte écrit en 1953 par Joseph Narcisse Cotnoir OMI)

Chères familles,

Pesons la grandeur de ce nom "Cotnoir" et  respectons-le comme il mérite

L'homme qui compte dans ses descendants un général illustre ou quelque autre personnage considérable est tout flatté lorsqu'on dit devant lui le mérite de cet ancêtre et il s'efforce de ne commettre aucun acte de négligence qui puisse obscurcir l'éclat de nom que ce devancier a illustré et qu'il devait transmettre à ses descendants comme un précieux héritage de famille.

Et nous de la famille "Cotnoir" soyons honorés de ce beau nom. Nous sommes les membres d'une famille illustrée sur les champs de bataille par de glorieux fait d'armes. L'histoire fait remonter jusqu'au neuvième siècle, sous Charlemagne, notre ascendance. Trois siècles plus tard, l'un des nôtres faisait partie des Croisades et partait pour la défenses des Lieux Saints. C'est bien ce qui ressort du blason de la famille et que vous pouvez apercevoir sur la copie qui vous est remise aujourd'hui relatant l'histoire de notre ancêtre. Ennobli du titre de Seigneur. J'ai en ma possession un document venant de Paris signé "de Cotnoir".

Nom originalement écrit "de la Cotte-noire" en raison de la cotte de laine noire que portait à la guerre ce devancier et qui lui servait de bouclier. Un prénom est ajouté à ce nom c'est celui de Préville "Cotnoir dit Préville" tel qu'indiqué au dictionnaire généalogique de Monseigneur Tanguay. Cependant personne ne songe a joindre ce prénom à notre nom de famille "Cotnoir". Non plus qu'à écrire "de Cotnoir", particule de noblesse perdue au cours des âges et qui indique notre titre de famille seigneuriale, ainsi ennoblie au lendemain des Croisades, auxquelles a pris part comme officier, notre très illustre ancêtre. La science du blason de l'époque des croisades, c'est à la fin du douzième siècle qu'on la voit obéir à des lois immuables et prendre un caractère régulier. à cette époque, on établit des chartes et répertoires destinés à fixer l'authenticité des armoiries et chaque blason de famille devient propriété régulière et transmissible.

Sous ce nom de blason, on comprend les armoiries et les ornements extérieurs. Ces derniers indiquent le rang. Et pour nous qui apercevons ici l'armure et le casque d'un militaire, nous voyons que notre illustre ancêtre était homme de guerre, soldat.

Chers parents, permettez-moi d'ajouter à ces données ce qui suit. Mon père vient de mourir, 5 décembre 1952, ayant dans sa longue carrière de 90 ans, construit 1 000 maisons et formé une école d'apprentissage d'où sont sortis 75 élèves passés maîtres dans leur métier.

En l'année 1916, année de mon ordination sacerdotale chez les Oblats, mon père construit une nouvelle et vaste demeure que l'on désigna au village, sous le nom de "château".

Chère grande famille, tout ce qui vous est dit en ces lignes l'a été dans le ferme espoir que ce témoignage d'estime relatif à l'histoire de notre NOM vous plaira et déterminera chez vous tous un légitime motif de notre fierté. Fils de noblesse, aimons nos Ancêtres.

J. Narcisse Cotnoir
Oblat de Marie Immaculée
"Bene Merenti"

Voir notes biographiques sur le Père Narcisse Cotnoir